Comment bien conserver le thé

Le thé est issu de la matière vivante. Même si sa feuille a été desséchée, il reste 3% d’humidité résiduelle contenant notamment certains composés aromatiques. Cette humidité résiduelle rend la feuille plus fragile. Il faut donc la mettre à l’abri de la lumière, surtout pour les thés blancs et verts, qui vont s’oxyder et changer de couleur au contact de la lumière.

Pensez aussi à isoler votre thé de l’humidité car les feuilles peuvent moisir, sauf pour les Pu Erh affinés en cave.

 

Cette humidité résiduelle permet au thé de capter toutes les odeurs environnantes, donc il est nécessaire de le protéger des odeurs de cuisine. Le mieux est de choisir une boite métallique ou en bois épais et non odorant. Vous pouvez également opter pour une jarre en porcelaine ou en étain. Les boites idéales possèdent un double opercule pour éviter que le thé capte la moindre odeur.

Le thé n’est donc pas périssable, mais son bouquet est plus ou moins fragile suivant les couleurs. Vous pouvez boire un vieux thé sans vous intoxiquer mais les arômes se seront volatilisés au fil des ans. On conseille de le boire dans l’année en respectant bien les règles de conservation et de les préserver de ses 3 ennemis qui sont : l’humidité, l’air et la lumière.

Réussir la préparation de son thé

De l’eau, oui, mais pas n’importe laquelle. Le choix de l’eau dans laquelle vous infusez votre thé influence le goût du thé.

Il faut de l’eau non calcaire. Le calcaire modifie le goût de votre thé.

Attention à votre eau du robinet, sinon filtrez la !

Si vous optez pour une eau en bouteille, choisissez une eau faiblement minéralisée, présentant de faibles teneurs en sodium. Ph inférieur ou égal à 7.

Pensez que dans votre tasse de thé, il y a 99% d’eau !

Le filtre

Traditionnellement, le thé en vrac sera infusé directement dans la théière.

Si vous souhaitez utiliser un filtre il est déconseillé celui en coton qui conservera le gout du thé précèdent. Il faudra donc un filtre coton pour chaque famille de thé.

Les filtres en acier oxydable sont plus pratiques et faciles à entretenir.

Vous pouvez aussi utiliser les filtres en papier à usage unique.

Eviter les boules à thé. L’important c’est que les feuilles aient toujours assez de place pour « bouger » et bien infuser, ce qui n’est pas le cas dans une boule à thé. Les feuilles ont besoin de place !

Le Thé vert

Le thé vert est un thé non oxydé.

On cherche à empêcher toute oxydation enzymatique du thé vert, or les fameuses oxydases sont sensibles à la chaleur : elles sont détruites au dessus de 50°C.

Pour obtenir cette variété de thé, il suffit donc, pendant un court instant, de passer à la chaleur les jeunes pousses fraîchement récoltées, ce qui stabilise le thé et sa couleur.

Son goût donc n‘évolue plus. On appelle cela "fixer la feuille".

Deux méthodes sont utilisées pour cette fixation :

- la chaleur humide (méthode utilisée au Japon)

- la chaleur sèche (méthode chinoise)

 

Stimulant : contre la fatigue, à un effet apaisant.

Favorise la perte de poids : traitements de réduction du taux de cholestérol.

Antioxydant. Effet hypoglycémiant : antidiabétique efficace.

Stimule le système immunitaire, prévient la grippe et le rhume.

Le Thé noir

Le thé noir est une variété de thé issu de la transformation des feuilles du théier. Plus puissant que les autres variétés de thé, il est obtenu par oxydation

Au cours de la phase de transformation, le thé noir est fermenté et oxydé, ce qui lui donne la couleur et la saveur unique, et les bienfaits incontournables. Le thé noir est le plus riche en théine donc plus stimulant et plus fort  En revanche, le thé vert et le thé blanc ne sont pas fermentés.

Les

On le prépare comment ?

Nous vous conseillons de le laisser infuser entre 3 et 5 minutes. La température de l’eau versée sur les feuilles de thé noir peut aller jusqu'à 95 degrés Celsius car ces feuilles sont fermentées et donc moins fragiles que celles du thé vert.

Le Thé blanc

Le thé blanc est un des thés les moins travaillés et les plus délicats à obtenir. En effet, une fois cueillies, les jeunes pousses sont mises à flétrir plusieurs jours durant sur de grandes claies de bambou, dehors, à l’ombre, sous l’œil vigilant du planteur qui contrôle à l’œil et au nez son évolution. Le climat doit être propice, ni trop chaud, ni trop sec, ni trop humide.

On le récolte uniquement au printemps.

Quand le thé est à point, il est alors desséché dans un four à 100°C pendant une vingtaine de minutes pour l’empêcher de continuer à se modifier, mais aussi pour le protéger de la moisissure.

Les thés blancs sont légers en bouche. Ils sont doux, exhalent des arômes végétaux. Leur couleur est très cristalline et légère car non tannique.

Il gratifie le palais et aide à renforcer le système immunitaire.

Le thé blanc contient des polyphénols qui favorisent l’hygiène bucco-dentaire.

Paiement sécurisé

Livraison offerte dès 59€

Click & Collect gratuit

Garantie qualité

Fidélité récompensée

  • Facebook
  • Instagram

© 2021 - Tous droits réservés OH! TRÉSORS. Webdesign - MEYERTEAM -